Big Data et Megadonnées, du pareil au même

Les Big Data au JO ! Oui, vous avez bien lu. Non, il n’y a pas de faute de grammaire, pas de « x » manquant dans mon titre, puisqu’on parle du Journal Officiel, et pas des Jeux Olympiques.

Les megadonnées au Journal Officiel

Les megadonnées au Journal Officiel

Le 22 août 2014, en plein été maussade et avant une rentrée chaude, le Big Data a fait son entrée au Journal Officiel.

Après d’illustres autres anglicismes, notre discipline préférée bénéficie de son vrai mot dans notre séculaire langage qu’est le Français. Et celui choisi par la Commission Générale de Terminologie et de Néologie (CGTN) est « Megadonnées ».

Ne dites plus Big Data mais Megadonnées

Le texte officiel précise que les megadonnées sont des « données structurées ou non dont le très grand volume requiert des outils d’analyse adaptés ». Il stipule aussi qu’on trouve aussi l’expression « données massives » pour les désigner. Si cette définition est quelque peu laconique, elle tente cependant d’embrasser en une phrase les fameux 3V qui caractérisent le Big Data (euh… les megadonnées pardon…).

 

Ce n’est certainement pas la nouvelle qui va marquer le siècle, mais entre raillerie, amusement détaché ou débat de fond, c’est certainement l’une de celles qui a fait le plus discuter les spécialistes sur les réseaux sociaux et dans la blogosphère.

  • A propos
  • Derniers articles

Mick LEVY

Directeur de l'Innovation Business à Business & Decision

Data Maniac !! 15 ans d'expérience dans la valorisation du capital des données de l'entreprise au sein de Business & Decision. Acteur engagé, Mick conseille de nombreuses organisations sur leur stratégie Data et sur l’adoption des nouveaux usages digitaux.

3 Comments

  1. ntarabaganyi 18 mai 2017 Répondre

    Existent-ils des deca, milli, centi, nano, deci, tetra, etc données???

Rétroliens pour ce billet

  1. […] Les innovations technologiques – sont nées du développement de canaux d’interactions omniprésents tels que Smartphones, mobiles, web, e-mails, réseaux sociaux et tablettes aujourd’hui, téléviseurs, voitures, maisons et tous les objets de la vie quotidienne demain. En 2014, ce sont 5 Zettaoctets de données qui peuvent être exploitées, et le rythme de croissance annuel moyen est de 40 % avec une prévision de 43 Zettaoctets en 2020. C’est le constat à l’origine du concept de Big Data ou megadonnées en Français. […]

  2. […] côté de cela, avec l’apparition de nouveaux « gros mots » comme Big Data ou Internet des Objets, nous sentons bien que nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, mais […]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*