Le Big Data est comme un post-adolescent plein d’énergie… by Niptech

A l’approche de la Matinale du Big Data, le 14 octobre 2015, nous revenons sur une interview de Mick Lévy donnée à Benoit Curdy, auteur et co-fondateur de NipTech, le réseau francophone de podcasts dédiés à l’innovation, aux start-up et à l’entrepreneuriat*.

Follow NipTech - SoundcloudCette année, NipTech organise le cycle de conférences Nipconf, dont le fil conducteur est le lien entre le monde connecté et les données qu’il génère… Alors forcément, le Big Data est rigueur. Et comme Mick n’est jamais loin quand il s’agit de Big Data, c’est à lui que Benoit Curdy s’est adressé pour l’aider dans ses premiers pas sur le sujet.

L’interview de 30 minutes est à écouter sur SoundCloud.

Quelques extraits

Benoît / NipTech : Salut à tous, bienvenue dans un nouvel épisode de Niptech Explore. On continue à regarder, à comprendre, à se faire plaisir aussi, et à trouver toutes les nouvelles tendances qu’il faut envisager. Aujourd’hui on va parler d’un gros morceau, c’est-à-dire le Big Data, et je suis avec Mick Lévy […] On est très content de te voir aujourd’hui avec nous pour parler d’un thème dont je ne suis pas certain que tout le monde ait la même compréhension. Alors quelle est ta version de Big Data et de quoi allons-nous parler aujourd’hui ?

Mick / Business & Decision :  C’est un thème dont on entend énormément parler. En 2011, un chercheur disait « Big Data is  like teenage sex »  pour expliquer que tout le monde en parle, tout le monde a envie de le faire, mais personne ne sait comment s’y prendre. Aujourd’hui, 4 ans plus tard, j’aurais tendance à dire que le Big Data n’est pas encore totalement mature. Qu’on est plutôt face à un « post-adolescent » plein d’énergie. Et cette énergie il faut savoir la dompter […] pour pouvoir gagner un avantage concurrentiel et prendre des points avant tout le monde. Parce qu’on est face à quelque chose de nouveau, assez mature pour intégrer nos entreprises, et surtout, qui va nous donner une compétitivité et des éléments différenciants qui sont forts.

Benoît :  Alors tu es Directeur de l’innovation chez Business & Decision. Peux-tu nous raconter ton poste et ton entreprise ?

Mick : Business & Decision est une société qui a un peu plus de 20 ans, qui compte 2600 collaborateurs, et qui est présente dans une quinzaine de pays dans le monde. C’est une belle boîte de services, spécialisée dès le démarrage sur quelques marchés de niche. Le marché de la data est le premier marché dans lequel on s’est mis, avec le décisionnel et la grande aventure des entrepôts de données dans lequel on s’est lancé il y a 20 ans. On travaille aussi maintenant dans tout ce qui tourne autour de la data, sur le décisionnel, les référentiels avec les technologies MDM, la gestion de la qualité des données, et maintenant le Big Data et la Data Science. Notre deuxième grande spécificité, c’est tout ce qu’il y a autour de la digitalisation de manière générale. Donc on sait aussi travailler sur des sites web, sur du mobile, sur du social, sur des iBeacons, sur l’Internet of Things (IoT), etc.

Benoît : … au final tout se fond, et c’est d’ailleurs le thème de la NipConf pour ceux qui l’ont suivi. C’est que les capteurs, le monde physique, le monde des données, tout ça donne une espèce d’énorme boue… A un moment il y a beaucoup de données et il faut pouvoir traiter tout ça. Alors pour être concret peux-tu préciser comment les entreprises utilisent le Big Data ? Est-ce qu’on est encore au stade où c’est uniquement les données marketing ? Ou est-ce qu’on commence justement à voir un peu plus d’éléments arriver ?

Mick : Déjà tu as tout à fait raison. On voit que les différentes questions sont directement liées. Ce qu’il faut voir c’est que le Big Data n’a aucun sens seul. Il est lié, directement, notamment à tous les processus digitaux et vice versa. Le digital va nous permettre de créer une nouvelle expérience client, une nouvelle relation à la marque, d’amener différentes innovation très concrètes, et à la fois de générer de la donnée. Inversement ces données vont être elles-mêmes porteuses de nouveaux dispositifs, d’une nouvelle connaissance et va nous permettre de faire de nouvelles choses. Donc les deux sujets sont directement liés. Un exemple très concret qui a fait pas mal de couler d’encre, c’est celui d’Heineken, la marque de bière… Ils ont fait une bouteille connectée… Fantastique, mais à quoi ça sert ???

 

Pour connaître le fin mot de l’histoire et en apprendre d’autres, écoutez l’interview NipTech dans son ensemble :

 

* L’association NipTech a pour vocation de fournir du contenu fait par et pour des passionnés d’innovation. Elle encadre la production des podcasts audio et vidéo (Nipcast) et organise le NipConf 2015, le 30 octobre prochain à LausannePrésentation : 

De la matière à l’esprit

Le monde physique et celui des données sont de plus en plus mélangés. Les capteurs sont partout, le virtuel se superpose sur le réel et des algorithmes puissants assurent que la bonne information nous soit accessible au bon moment. Cette capacité d’adaptation automatique sera une clé du succès des produits de demain. Des objets connectés aux analyses prédictives, la Nipconf vous fera explorer cette année ce thème vaste et fascinant….

 

  • A propos
  • Derniers articles

Delphine BOUDAUD

Responsable Communication à Hub'Scan

« Pour que ça tourne rond, il faut que ce soit carré ! » Organisée, optimiste, curieuse… Mes sujets de prédilection sont la com’, le marketing X.0 et les media sociaux !

Il n'existe pas de commentaire pour le moment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*