Comprendre le Beacon en action et ses cas d’usage innovants

C’est en juin 2013 qu’Apple, lors de sa conférence des développeurs aux Etats-Unis, glissa subrepticement l’intégration du profil iBeacon dans iOS version 7. Quatre ans plus tard, qu’en est-il aujourd’hui de l’usage effectif des beacons comme liaison entre le monde physique et le monde digital, un lien que d’aucuns qualifient de phygital ? En sachant que Google a, depuis, publié les spécifications d’Eddystone en juillet 2015 et que Facebook propose également l’usage du beacon en liaison avec son application mobile.

Beacon, où en est-on?

 

Des solutions innovantes

 

Durant cette période, les usages des beacons ont été multiples et variés. Depuis l’utilisation dans les rues commerçantes (Regent Street à Londres, en passant par l’aide aux personnes malvoyantes dans les rues de Bucarest, jusqu’à l’usage dans une école anglaise du côté de Bristol, les solutions sont très souvent innovantes, et tentent de répondre à des besoins que d’autres technologies ne peuvent actuellement satisfaire.

Au-delà de ces possibilités basées le plus souvent sur la fonctionnalité de “monitoring” des beacons, de multiples solutions de “localisation indoor”, utilisant le “ranging” des devices bluetooth de 4e génération, ont été proposées autour de beacons seuls qui localisaient des smartphones équipés de puces BLE. Pour la plupart, ces solutions se sont révélées peu précises.

Elles évoluent maintenant vers des produits complets où le système de tracking et le tracker sont vendus ensemble (comme chez Kontakt.io) ou bien vers des solutions hybrides utilisant le bluetooth et des devices UWB (Ultra Wide Band) afin d’obtenir une plus grande précision, plus indépendante des interférences probables. Cette solution a notamment été adoptée par Estimote.

Fort de nos quatre années d’expériences dans le domaine, deux projets ont montré à quel point les beacons sont une technologie fiable qui sait se faire oublier au profit d’une réelle intégration entre le monde physique et le monde digital, apportant un avantage non négligeable aux utilisateurs finaux. Et ce, tout en permettant à l’entreprise utilisant ce type de systèmes de mieux qualifier leurs clients afin de mieux les servir.

 

Check In Carrefour Belgique

 

Le retailer bien connu Carrefour Drive propose de faire ses courses en ligne et offre la possibilité de les retirer dans le magasin de son choix avec un temps d’attente minimal de 5 minutes sur place. Pour tenir ce type de promesse, la chaîne d’achat se doit d’être maîtrisée de bout en bout.

L'application Check In Carrefour

L’application Check In Carrefour – © DR

Après avoir proposé une solution de bornes peu coûteuses (qui permettaient au client de signaler sa présence et son arrivée sur le lieu de retrait des courses) pour les Drive de Carrefour Belgique, nous nous sommes attelés en collaboration avec Carrefour à proposer une solution plus autonome encore, reposant d’avantage sur les moyens mobiles (les smartphones) dont disposent les clients.

L’application mobile native Carrefour Checkin a été donc développée en ce sens puisqu’elle permet à la personne ayant commandé ses courses en ligne de se signaler automatiquement lors de son arrivée à proximité du Carrefour Drive.

Pour que l’expérience utilisateur soit la meilleure possible, son arrivée à proximité du point de retrait est captée grâce à l’utilisation de la géolocalisation GPS combinée avec l’utilisation d’un beacon propre à chaque Carrefour Drive. Cette présence ne nécessite donc aucune action de la part du client et l’arrivée est automatiquement signalée par une notification envoyée au préparateur, ce qui permet à ce dernier de servir le client dans le délai de 5 minutes annoncé par Carrefour.

 

Shopping Rive Gauche à Charleroi

 

C’est à l’occasion de l’ouverture d’un nouveau centre commercial en plein centre de la ville de Charleroi que Business & Decision Belgique a pu collaborer avec le gestionnaire des lieux pour proposer une solution qui soit non seulement innovante, et qui offre aussi au client se déplaçant une série d’avantages non négligeables.

Les différents besoins du gestionnaire étaient de développer une stratégie omnicanale réellement créative, d’avoir une vue la plus 360 degrés possible de ses clients et surtout d’optimiser l’expérience client tant d’un point de vue physique (lors de sa venue sur place) que digitale (lors de l’utilisation des différents canaux digitaux à sa disposition).

 

Un programme de fidélité intégré

Pour répondre à cette demande, nous avons proposé de travailler sur un programme de fidélité intégré à une application mobile, sur un site web mettant en avant les informations du centre commercial (et permettant un reporting complet pour le gestionnaire du shopping) et enfin sur l’utilisation d’un canal de gestion de campagnes via e-mail.

Pour attirer les clients vers le centre commercial Rive Gauche, l’application mobile fournie s’est vue doter de deux fonctionnalités primordiales dans le programme de fidélité. D’une part, la collecte de points de fidélité via un code QR unique situé dans chaque boutique. Et, d’autre part, la possibilité d’échanger ces points en bons d’achat ou (plus important encore pour un lieu situé en plein centre ville de Charleroi) en ristourne sur le prix du parking.

Exemple d'application : Shopping Rive Gauche à Charleroi

Exemple d’application : Shopping Rive Gauche à Charleroi – ©

 

Il fallait cependant être certain que les codes QR scannés allaient bien l’être sur place et pas sur une simple photo distribuée au travers des réseaux sociaux. Et c’est là que la technologie beacon entre en action. Ainsi, chaque boutique est munie d’un code QR et d’un beacon qui lui est strictement associé. Seule la concordance entre le scan du code QR et la présence du smartphone comprenant l’application à une distance proche du beacon permet le gain de points de fidélité.

Ces points peuvent être ensuite échangés en réduction parking. Celle-ci peut être prise en compte directement depuis l’application lors du paiement de sa place de parking par le client. La technologie s’efface ici encore une fois devant la facilité d’usage. En outre, elle fournit ainsi la meilleure expérience utilisateur possible au travers de canaux mixant le digital et le physique.

 

Le futur du beacon est assuré

 

En quatre ans, les beacons ont atteint une certaine maturité en servant de pierre angulaire dans des processus complexes. Ils ont aussi réussi à se faire oublier (ce qui est souvent un bon signe en terme de technologie) plutôt que de faire le buzz sur des fonctionnalités peu adaptées à une utilisation dans le monde réel.

Avec l’apparition de la norme Bluetooth 5.0 en décembre 2016, il est désormais encore plus clair que le futur des beacons est assuré. Et d’autres possibilités devraient voir le jour dans le monde de l’IoT.

 

  • A propos
  • Derniers articles

Eric Van Cutsem

Web Business Unit Manager à Uchrony - Business & Decision Belgium

Pluri-disciplinaire (informatique, biologie moléculaire, journaliste) et plongé depuis plus de 20 ans maintenant dans le monde de l'Internet, mon challenge et mon plaisir restent d'anticiper les nouvelles technologies qui seront demain les composants indispensables de notre monde numérique tant dans le web que dans le mobile.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*